Vous êtes ici : AccueilActivités SportivesGymnastique Artistique

Stage de la Toussaint  Version imprimable

le 21/10/2013

Durant la première semaine des vacances de la Toussaint nous avions organisé un stage de perfectionnement pour les gymnastes féminines de niveau 3ème et 4ème degré. Douze enfants étaient concernées.
Le lundi matin "ça commence chaud", Jean-Jacques nous lit "le contrat" pour la semaine :
Je viens au stage pour progresser.
Pour ce stage j'ai conscience d'avoir été choisie, préférée à d'autres et que des adultes se donnent du mal pour moi.
Être un petit nombre est un avantage car je peux mieux travailler et je suis là pour travailler.
Pour progresser il faut deux choses : expérimenter (c'est-à-dire essayer encore et encore ; j'ai toute l'après-midi pour être fatiguée) et comprendre (écouter les consignes et trouver en regardant les autres ce qui fait réussir ou non).
Je m'intéresse à ce que font mes camarades, je peux même les encourager ou les féliciter.
J'accepte qu'on me dise que j'ai mal fait, même si j'y ai mis tout mon cœur.
Dans certains exercices il est naturel d'avoir peur et je n'ai pas à en avoir honte. Par contre je dois apprendre à vaincre ma peur : s'obliger à passer, s'obliger à bien faire et c'est à force d'essayer et de réussir que je n'aurai plus peur. Je dois avoir confiance dans mes entraîneurs.
Les gyms bougent le matériel : installation, pendant les exercices, rangement.
Les gyms se "parent" (protection) mutuellement mais pour être en confiance il faut le faire sérieusement.

Grâce à l'aide précieuse de Laure toute la semaine et de Laurence qui a pu venir deux jours, nous avons réussi à organiser le travail par petits groupes.
Au programme : sortie échappement et bascule aux barres asymétriques, la lune au saut, la rondade flip et les saltos au sol, ainsi que de nombreux autres exercices ont ainsi pu être travaillés.
Au titre du bilan : quelques larmes versées, quelques "steaks" aux mains non habituées au travail répété sur les barres, des courbatures pour tout le monde, un orteil malheureux et un poignet endolori. Si les progrès n'ont pas été aussi flagrants qu'espérés toutes les gymnastes ont bien progressé et, dans l'ensemble, ce stage fut très positif.
Un deuxième stage sera organisé aux vacances de Février ou Pâques pour toutes les autres gymnastes en fonction des disponibilités de l'encadrement.

Jean-Jacques Verniest


       

0 commentaire

Nom :
Texte du commentaire :
Recopiez ces lettres :
(Sécurité anti-spam)

           
           

    Toutes les annonces

    • Pas d'annonces