Vous êtes ici : AccueilArtistiqueThéâtre adultes

Présentation du Théâtre adultes

Présentation du Théâtre adultes
UN VELO DEVANT LA PORTE
(Joseph Hayes) - 2003
mise en scène :
Philippe Vialla ©

Dans un souci d'épanouissement culturel, le théâtre a toujours été et reste, encore aujourd'hui, un grand contributeur des rendez-vous annuels de l'Association. Le « Chantier », par ailleurs, s'est avéré être un vivier de talents dont certains sont allés plus loin professionnellement aussi bien dans l'écriture que dans le cinéma ou le théâtre.

 


Plusieurs metteurs en scène se sont succédés dans les années 20 à 60 comme Robert Mouquet, Jean Silvagnoli, Adrien Ménage, Jacques Proteau ou Andrée Pouly. Leurs productions très diverses répondaient en même temps à la préoccupation de l'ouverture culturelle et à la mission du divertissement familial. Des plus marquantes, resteront :

  • le gendre de Monsieur Poirier d'Emile Augier - 1911, 1937
  • l'Arlésienne d'Alphonse Daudet, Georges Bizet - 1932, 1944, 1952, 1961
  • le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux - 1947
  • Antigone de Jean Anouilh - 1955
  • douze hommes en colère de Reginald Rose - 1960

Mais c'est incontestablement à partir des années 70 et sur la décennie 80 que le théâtre « Chantier » prend un nouvel essor avec la constitution d'une nouvelle compagnie que mène Colette Poinsenet. Sa mise en scène, empreinte de perfection, est le fruit d'un travail recherché dans une vision résolument de rupture avec le passé.
Issue du Cours René Simon et du Conservatoire, elle insiste bien davantage, avec une exigence technique dans le jeu, sur les qualités humaines. Elle renouvelle la création des costumes, la conception des décors, des lumières et autres effets scéniques grâce aux talents conjugués d'une équipe technique rénovée autour de Jean Lebufnoir, René Azéma, Georges Jacqueline, Pierre Capiez et, Denyse Cormier pour les costumes. Elle redonne à la musique une place d'honneur y compris par la participation exceptionnelle et remarquable de ballets classiques ou de l'Orchestre Symphonique.
Soucieuse du rêve et de l'imagination, parmi ses pièces préférées, Colette Poinsenet ouvre volontiers le rideau sur :

  • le Bourgeois Gentilhomme de Molière - 1978
  • le Grand Poucet de Claude-André Puget - 1979
  • la souricière d'Agatha Christie - 1982
  • l'invitation au Château de Jean Anouilh - 1984
  • le mariage de Figaro de Beaumarchais - 1985

En droite ligne de cette fibre et acteur professionnel, Serge Beauvois crée également au « Chantier », avec une autre troupe, des mises en scène tout aussi soignées, dans des décors de René Pouly et Paul Beauvois :

  • Diable d'homme de Robert Lamoureux - 1985
  • les parents terribles de Jean Cocteau - 1986
  • un drôle de cadeau de Jean Bouchaud - 1987

A la veille des années 90, Philippe Vialla, « élève » également de Colette Poinsenet, auteur, membre de la SACD, et metteur en scène, prend la relève. Evolution du temps, évolution du genre : avec la même rigueur et la même discipline de fond, il signe des mises en scène ingénieuses, relevant le défi d'adapter régulièrement pour le théâtre des romans ou des films. Il y a de l'originalité dans la perception des décors ou des costumes, dans la recherche des jeux de lumières et de la musique en partenariat avec Catherine Maillard, artiste chorégraphe, directrice de ballet, et un nouveau staff technique mêlant aux nouveaux, le savoir-faire et l'expérience des anciens : Philippe Assanoune, Edith Guilliotiez, Paulette Grandguillot, Denise Zych, Annie Derrien, Brigitte Burlet, Corinne Rimentosi, Benoît Pellé.
A travers une alternance dans le répertoire classique, policier ou comique, c'est le choix de l'éclectisme :

  • le crime de l'Orient-Express d'après le roman d'Agatha Christie - 1987
  • Lettres persanes d'après l'œuvre de Montesquieu - 1988
  • Christ ou Pendragon d'après le roman de Marion Zimmer Bradley - 1989
  • En guerre et contre tous : Troie d'après le roman de Marion Zimmer Bradley - 1990
  • le meurtre de Roger Ackroyd d'après le roman d'Agatha Christie - 1991
  • les mystères de Paris d'après le roman de Eugène Sue - 1992
  • la soupière de Robert Lamoureux - 1993
  • Beaucoup de bruit pour rien de William Shakespeare - 1994
  • les enfants d'Edouard de Marc-Gilbert Sauvajon - 1995
  • Pourquoi j'ai mangé mon père d'après le roman de Roy Lewis - 1997
  • l'auberge rouge d'après le film de Claude Autant-Lara - 1998
  • Défense d'entrer d'après la comédie de Marc-Gilbert Sauvajon - 1999
  • les brumes de Manchester de Frédéric Dard - 2000
  • on demande un ménage de Jean de Létraz - 2001 (mise en scène de Nicolas Huré)

A partir de 2002, la troupe est recomposée, mêlant les jeunes aux aînés :

  • Marie-Octobre d'après le film de Julien Duvivier - 2002
  • un vélo devant la porte de Joseph Hayes - 2003, en hommage à Marcel Bozzuffi, membre du « Chantier »
  • Lapin d'après le film « le bonheur est dans le pré » de Etienne Chatiliez - 2004
  • à Panamá, mon enfant ! d'après la pièce « arsenic et vieilles dentelles » de Joseph Kesselring - 2005
  • en attendant les bœufs de Christian Dob - 2006

Grâce à Colette Poinsenet et depuis, les troupes théâtrales se sont produites sur différentes scènes parisiennes et franciliennes.


 


En ce début d'année le programme n'est pas encore fixé et, par conséquence, les dates de représentation


Répétition : le jeudi à 20h30


Cotisation : 100 €


Les personnes désireuses d'être tenues au courant des différentes manifestations artistiques de la maison doivent remplir le bulletin d'inscription au fichier : "Saison artistique du "Chantier"

Voir toutes les photos