Vous êtes ici : AccueilArtistiqueLyrique

Maschera et Bel Canto à la Mairie du XIVème  Version imprimable

le 06/12/2016

Maschera et Bel Canto à la Mairie du XIVème

La troupe Maschera et Bel Canto, crée par Michèle Henon et reprise par Lucie Reichel et Nathalie Delqué, avait rendez-vous à l’annexe de la Mairie du XIVème Arrondissement pour retrouver les retraités auxquels l’Association Le Casa offre chaque année un spectacle de fin d’année.

Cette collaboration dure depuis quelques années et il faut croire que leur présidente est satisfaite de notre prestation puisqu’elle en redemande !

Mais se représente-t-elle la somme de travail investi pour présenter, chaque année, deux heures de délassement et d’oubli des soucis ?

C’est au cours de l’année 2015, alors que nous répétions la précédente édition « Quand la chanson voyage », que Lucie a commencé à imaginer le spectacle suivant.

Puis le thème choisi, donc les 4 saisons, il a fallu collecter les différents chants se rapportant au thème. Ensuite faire un choix en fonction des participants : « Tiens ce chant conviendrait bien à Untel « « ou « Ce sketch plaira surement à tel autre » 

C’est comme dans les recettes de cuisine, il faut: de bons produits et un bon dosage  des ingrédients  ici alterner les chœurs et les solistes, les chants romantiques et  les chansons plus légères, introduire des poèmes et des sketches amusants, saupoudrer d’un zeste d’humour, tout  en ne perdant pas de vue l’assaisonnement avec les décors et les costumes ! Ensuite vient la chasse aux partitions, sport assez acrobatique et pas morose non plus !

Donc, après moult tâtonnements, une première mouture est présentée à la troupe, au cours du mois de Juin 

Les solistes consciencieux comme Didier, emportent leurs partitions pour les étudier à loisir et reviennent après les vacances en connaissant parfaitement toutes leurs paroles. Mais la majorité attend que la pianiste leur joue les airs pour les apprendre !

Cette année nous avons été abasourdis d’apprendre, au retour des vacances, que notre fidèle pianiste Lan-Ju, était malade et même très malade ! Puis, la maladie a évolué de façon fulgurante puisque le 16 Septembre nous nous retrouvions au Cimetière du Père Lachaise, sonnés et le cœur plein de chagrin pour l’accompagner une dernière fois !

Malgré tout, nous nous sommes promis de relever le défi et de lui faire honneur en tenant nos engagements.

Pour cela, il fallait retrouver une nouvelle pianiste, libre de suite, prête à accompagner une troupe d’amateurs, certes de bonne volonté, mais assez remuants et surtout dont les prétentions entraient dans un budget plus que serré ! La perle rare, en quelque sorte !

Eh bien oui, elle existe. Nous avons eu la chance que des relations nous mettent en contact avec Juliette qui a pu libérer assez de soirées pour venir nous préparer.

Il a fallu resserrer les rangs après le départ de Mathieu, trop éprouvé par la perte de sa compagne ainsi que le retrait de Michèle Berdoati, qui avait commencé à nous faire répéter en attendant l’arrivée de Juliette, mais dont les allers et retours depuis Dreux ont eu raison de ses forces

Michèle, repose toi et trouve ici l’expression de notre reconnaissance pour ta gentillesse, ton dévouement et ta compétence Le général Hiver a fait une victime de plus, en la personne de Michèle D, attaquée par de méchantes quintes de toux.

Donc, malgré tous ces contre temps, Lucie, tout en travaillant et en s’occupant de ses  petits-enfants, a réussi à préparer la mise en scène, imaginer les chorégraphies qu’elle exécute avec sa fidèle complice, Nathalie(de plus, dans « Singing in the rain »elles ont su s’adjoindre la participation de Didier, qui décidément a tous les talents), choisir les costumes et les distribuer, fabriquer des chapeaux éblouissants et des coiffes ravissantes pour agrémenter les toilettes et arracher des « Oh ! »d’admiration aux spectateurs, au lever du rideau.

Nous avons été aidés par le retour de nos solistes Claude et Didier qui ont su galvaniser le groupe pour présenter un spectacle de qualité, qui a reçu beaucoup de compliments de la part du public et des organisateurs.

Evelyne, Marie-Claude et  Manuela, ainsi que Jean-Claude, Christophe, Michelle et Jean-Louis ont tenu  très honorablement leur rôle en solo ou en duo voire même en -quatuor.

Bravo à tous et à chacun pour le travail accompli, tant sur le plan vocal que sur l’apprentissage des paroles.

Merci à Claude Fourquet pour son aide précieuse aux décors et à sa femme qui tenait la camera, malgré un état grippal fatigant.

Nous n’oublions pas Laurent, qui a pris un congé spécial pour venir assurer des départs impeccables de la sono.

Un grand bravo à Juliette, qui, tout de noir vêtue et coiffée d’un de nos canotiers, a tenu le piano sans faiblir pendant les 2 heures du spectacle. Elle a su se faire adopter par tous par sa gentillesse et la justesse de ses remarques. Aussi nous sommes nous efforcés de mettre ses judicieux conseils à profit.

Comme Lan-Ju, elle nous a soutenus du doigt et de la voix dans les passages délicats.

Lors d’une soirée dans un petit pub, nous avons pu constater qu’en plus d’être une remarquable accompagnatrice, elle avait une très belle voix.

Un ban du cœur tout spécial pour Lucie et Nathalie, pour leur courage, leur ténacité et leur sens artistique. 

Les voilà boostées et prêtes à repartir pour une nouvelle aventure l’an prochain !

Dommage que la salle du "Chantier" soit toujours indisponible, car vous allez devoir me croire sur parole !


Michelle Lannois

Voir toutes les photos

               
       

Toutes les annonces

  • Pas d'annonces