Vous êtes ici : AccueilLe Blog

Pierre Barathon et Rosa Thieulon  Version imprimable

par Nos Peines, le 17/05/2010

Pierre Barathon et Rosa Thieulon

Pierre Barathon
Denise Agard a la grande peine de nous apprendre le décès de son frère, Pierre Barathon, ce Mardi 20 Avril dans sa maison de retraite à la Ville aux Clercs. Pierre, que dire de Pierre ? Tant de choses mais cela gênerait sa modestie !
Simple, bon camarade, toujours présent, il faisait partie de ces gens qui ont "tout" fait dans la maison : à l'UAC, à l'artistique, au service d'ordre, à l'Amicale des Aînés, à la Vente, au journal, à la Fête, à Hermancia, … Il était chef de rien mais précieux en tout, heureux de rendre service, d'accepter les responsabilités comme les tâches simples, même ingrates, pour permettre aux grosses organisations de bien fonctionner.
Inscrit en 46/47 il est avec J-P. et Joël Barlier, Bernard Biencourt, Georges Burnichon en 4ème section. Ses contemporains ont également pour nom Jean Bonifacy, Alain Boucheron, Claude Develay, Robert Lanciau, Robert Lebufnoir, Michel Rocher, Jean-Louis Simonetti. En 49 il franchit pour la première fois les portes d'Hermancia, inscrit sous le n° 198 dans l'équipe des "petits" (4ème section, 12ème groupe, 24ème équipe), avec Michel Rolland, Jean Finot, Claude Gosset, Michel Laverdure, Marcel Hébert, Jean Edet.
Ses problèmes de santé l'ont éloigné de la maison ces derniers temps mais il téléphonait régulièrement, heureux de prendre des nouvelles et espérait toujours réussir à suffisamment remarcher pour pouvoir revenir sur Paris et au "Chantier", sa maison.
Que Notre Dame d'Hermancia le prenne dans ses bras maternels et lui assure le bonheur éternel qu'il mérite.

Rosa Thieulon
Nonagénaire depuis un an, Rosa Thieulon est partie rejoindre son fils et son mari. Discrète, toujours souriante, serviable et soucieuse de faire plaisir, cette dame qui avait vu le jour sur le sol breton, n'en avait la dureté de son granit que pour sa force à travailler au bien de sa famille. Elle laisse une belle image de Maman veillant ou pleurant sur ses garçons, de belle-mère n'oubliant jamais un anniversaire, de Mamie toujours si heureuse de voir ses petits enfants, d'une tante que l'on considérait comme une Maman, d'une cousine ou d'une amie dont on regrettera toujours l'absence. Que sa famille et ses enfants soient assurés de notre affection et de notre prière.


               
       
       
       

Le Blog