Vous êtes ici : AccueilLe Blog

LES CHORUS-BOYS (SUITE)  Version imprimable

par Willy ROUCHON, le 23/11/2009

LES CHORUS-BOYS  (SUITE)
La photo ci-dessus a été prise lors d un week-end passé à Nogent sur Marne où nous avons pu présenter près de vingt chansons en deux jours, bonjour le travail !

Notre ami Charles BLANC a entamé dans le dernier journal l’histoire des Chorus-Boys. Il l’a laissé au moment ou la première formation partait hélas en Algérie pour un service militaire de 28 mois.
Roger Cormier a repris le flambeau avec une nouvelle formation mais le service militaire a également appelé son équipe ramenant la durée à une seule saison (1956/57). Les membres avaient pour nom :
Jacques Sablé, Bernard Saint-Léger, Jean Claude Champesme, Claude Goset, Gérard Dielh, Michel Couly, Roger Cormier, Bernard Bérardet, Jean Louis Iartegohity, Claude Dardelle.
Ils chantaient : Ma prière, Dans les plaines du Far-West…..


A la rentrée 1957, Jacques Sablé, seul encore présent avec Jean-Claude Champesme reforme un nouveau groupe et prend plusieurs jeunes qui pourront rester plusieurs années afin de pérenniser la formation.
Cette dernière se compose de Jacques Sablé, Jean-Claude Champesme, Pierre Hontoy, Gérard milet, Jean Grimaldi, Alain Boucheron, Willy Rouchon, José Cormier, Bernard Biencourt, Serge Raoul.


Les titres proposés sont : La Java du diable, Ca boum, Chère Virginie, Les tourlourous (dans la revue de la Fête du Chantier), La colle au pinceau, sans oublier « la petite tête » (qui sera chanté pendant quatre ans par les formations successives. Nous avions donné quelques représentations à l’extérieur, il avait même été question d’un passage au Concert Pacra, Boulevard Beaumarchais. Cet établissement mélangeait à son programme des vedettes confirmées du Music-hall et de jeunes talents (La Star-act de l’époque).
Nous avons même gravé un disque 78 tours avec trois titres. De temps en temps la nostalgie jouant beaucoup d’entre nous doivent vouloir réécouter ces souvenirs.


A la rentrée 1958, toujours à cause des départs au régiment il faut renouveler l’équipe. Nous n’avions pas le temps de nous endormir sur nos lauriers.
Nouvelle équipe, nouvelles chansons, on se met aussi à l’anglais : Day O ! Dont’ Gamble with love, Peuple Immense, Nouvelle vague, The Charleston, les boites à musique…
La photo ci-dessus a été prise lors d’un week-end passé à Nogent sur Marne où nous avons pu présenter près de vingt chansons en deux jours, bonjour le travail !
Nous avons également gravé un 33 tours avec quatre titres.


En 1959/60, encore quelques modifications dans les effectifs et dans le répertoire à part l’immuable « petite tête » : Pashion Flower, Les boites à musique, les perceurs de coffre-fort,
La java du roi, un petit coin bleu, Un monde entier.
L’équipe se compose alors de Jean-Claude Mérigot, Jean Claude Terretaz, Jean-Pierre Barlier, Willy Rouchon, Joël Barlier, Alexandre Seijo, Bernard Dubois.
Pendant toutes ces années nous avons eu besoin d’accompagnement dans certaines chansons, faisant appel à Marie-Thérèse Marfoglia au piano ou Christian Pinet à l’accordéon
Pendant toutes ses années, il a fallu beaucoup répéter, une soirée par semaine et deux lors de l’approche d’une représentation. Les répétitions étaient très animées et bien souvent ne voyant pas l’heure passer c’est Jean Finjan nous rappelait qu’il était temps de rentrer à la maison.


Comme l’équipe précédente, les Chorus-Boy touchaient à toutes les activités du "Chantier" : sports, musique, théâtre…
Il y a une vingtaine d’année, nous avions réuni pour une fête des rois plusieurs générations de Chorus-Boys, ils se sont retrouvés avec chaleur, heureux de chanter ensemble.
Mais d’autres équipes nous ont suivis et je leur passe la plume dans un prochain journal ……


Willy ROUCHON

Voir toutes les photos

       
       
       

Le Blog