Vous êtes ici : AccueilLe Blog

CE JOUR-LA, 12 JUILLET 1952, …  Version imprimable

par Archives Photos, le 19/06/2009

CE JOUR-LA, 12 JUILLET 1952, …
B. Legrand – Ch. Blanc – P. Fournial – S. Baillot

LE "CHANTIER", CHAMPION DE FRANCE DU RELAIS 400 X 300 X 200 X 100


Depuis la fin de saison d'athlétisme de l'été 1951, Bernard Legrand avait fixé son objectif : le relais juniors 4 x 3 x 2 x 1, avec la victoire aux championnats de la Seine et de France FSF.
Autour de lui, il réunissait Pierre Fournial, Serge Baillot, Charles Blanc et l'apport possible de Jeanclaude Roy et Jacques Billard.
Dès le début de l'année suivante il "chauffait les esprits" du groupe (aujourd'hui on dit "Mettre la pression" et l'unité autour du projet se faisait d'autant plus facilement avec notre esprit "Chantier".
Les derniers matches de football terminés, l'équipe s'entraînait sur la cendrée du stade Poniatowski, et si le chronomètre s'avérait convenable, on était encore loin des prévisions de Bernard.
Le championnat de l'U D Seine fut remporté dans un temps encourageant (2' 09" 01) avec au passage le record du "Chantier". Il restait encore trois semaines pour peaufiner la préparation. Les Championnats de France FSF se disputaient sur deux journées au stade Jean-Bouin à Paris.
Les épreuves individuelles étaient d'un bon niveau et l'on y retrouvait nos adversaires et amis des patronages de Paris, ainsi qu'un fort contingent des Patros de province. Parmi les parisiens, ceux de la Nicolaïte de Chaillot : Dasriaux, Camus (international FFA), Chottad, Dauny, Combes, Nassiet ; ceux de la Jeanne d'Arc de Montrouge : Plomion, Rouzier, Maillot, Taupin, Loret,; ceux de l'AS Centre : Raetz, Costes et de Championnet Sports : Chuquart (la Chuque), etc…
Enfin ce Dimanche 12 Juillet vers 16 h 30 nous rentrions en compétition pour la finale du relais 4 x 3 x 2 x 1 Juniors. Les trois équipes finalistes (Nantes, Chollet et l'UA "Chantier") sont alors convoqués à la chambre d'appel et se dirigent ensuite sur leurs marques respectives.
Sur la ligne de départ Bernard Legrand se concentre sur le 400 mètres (1 tour de piste), Charles Blanc pour le 300 m a du mal à se décontracter, Pierre Fournial cache son impatience d'en découdre sur 200 m sous son air calme et Serge Baillot (Cadet 2ème année) inquiet, cherche où se trouve la ligne d'arrivée du 100 m.
Les concurrents sont aux ordres du starter officiel, et enfin le pistolet libère les énergies.
Bernard Legrand fait une course tactique contre deux concurrents redoutables, restant dans leur foulée, puis aux trois cents mètres place un démarrage fulgurant (dont il avait le secret) et termine son parcours avec 7 mètres d'avance pour me passer le témoin.
"J'avais affaire au coureur de Nantes qui venait de remporter le dimanche précédent les critériums Nationaux FFA à Colombes en étant crédité du temps de 36" 08 sur 300 mètres. Mes prestations sur la même distance se situaient entre 38" et 38" 02. Imaginez mon état d'esprit !"
Dès le témoin reçu, je suis parti très fort (trop fort !) ce qui m'a permis de gagner encore 1 à 2 mètres, mais après 200 m, les jambes ne soutiennent plus la même cadence et j'ai dû m'accrocher pour finalement conserver 2 à 3 mètres d'avantage et lancer Pierre qui fit un très bon parcours, consolidant notre avantage sur un dernier virage excellent et transmettant à Serge qui piaffait d'impatience dans sa zone de passage et se lançait tout en puissance ("le laboureur de couloir") pour terminer très fort son sprint, conservant intact l'avantage que Bernard Legrand nous avait donné lors du premier parcours.
Nous terminions en 2' 08" 05, record de France, de la Seine et de l'UAC, deuxième Nantes en 2' 09" 08 et troisième Chollet en 2' 12".
Moments de joie, d'amitié, de fierté lorsque Monsieur Hébrard, le Président Fondateur de FSGPF (maintenant la FSCF), nous remet la médaille d'or en se déclarant : "Ah ! le "Chantier", toujours présent, quelle joie de vous retrouver !" Nous recevons son compliment avec émotion.
Nos anciens présents sur le stade nous entourent affectueusement : Robert et Georges Mouquet, Jean Lucas, Marcel Fredix, Charles Legrand, André Pierre, André Fontaine et un peu plus tard l'Abbé Jean nous dira toute sa joie.
Nous voilà donc "Mousquetaires du relais", heureux de fêter cette victoire et de porter notre "étoile bleue".
Quelle belle section d'athlétisme nous avions alors et quel esprit de corps ! Je ne résiste pas à évoquer quelque noms, même si j'oublie l'un ou l'autre …pardon !
Gilbert Stringat, André et Jean Guillotiez, Jacques Aubert, Gabriel Hausler, René Pouly, Pierre Poinsenet, Pierre Morel, Jacques Berlin, Pierre Derousseau, André Vassort, Victor et Francis Zamolo, Roland Martineau, Jean-Pierre Rancoule; Roger Caillaud, Michel Vancayzeele, René Aubert (Tintabin), Roger Saint-Léger , Jean-Louis Jeanneret, Claude Tassart, Jean-Pierre Harnois, Guy Bodio, André Finance, Georges Maillard, Christian Plasson, Italo Nanni, Jacques Billard, Jean-Claude Baillot, Roger Imbert, Jacques Ménage, Robert Vainguer, Jean Richon.
Sans omettre les athlètes féminines : Marthe Lambert (fille de notre ancien Henri Lambert, camarade de l'Abbé Jean), titulaire de l'équipe de France FFA et finaliste aux Jeux Olympiques de Melbourne au saut en longueur, ainsi que Lucienne Guillotiez, sœur de Jean et André, toutes deux sous les couleurs d'œuvres affiliées à la FSF, mais faisant partie, par leur filiation, du "Chantier".
Salut à vous tous, "Vieilles Pointes" des années 1948-1954, même si vos rhumatismes ne vous permettent plus de faire un tour de piste, gardez au coeur le souvenir de ces épreuves et l'amitié de nos luttes conquérantes !


Charles Blanc

Voir toutes les photos

               
       
       
       

Le Blog