Vous êtes ici : AccueilLe Blog

Patrice LOPEZ  Version imprimable

par Nos peines, le 23/09/2018

Patrice LOPEZ


Patrice, 


Comme de nombreux autres enfants du 12°, habitant rue de Châlon, tu es venu très jeune au "Chantier". Très vite, ta jovialité t'a permis de t'intégrer facilement à l'ensemble des activités de notre maison ; tu joueras du tambour et sera de tous les défilés.
Ton père travaillant à la SNCF, tu le suivras à Nîmes, t'éloignant du "Chantier" de la rue de Bercy ; mais malgré cet éloignement, tu continueras à venir chaque année en colonie à Hermancia ; c'est certainement ce qui établira un lien particulier et exceptionnel entre toi et notre "Maison d'Hermancia".

Dans la continuité familiale, tu entreras également à la SNCF où tu te feras de nombreux amis cheminots.
Vous étiez une famille solide avec ton épouse Janine et vos enfants Philippe, Sabine, Sylvie et vos petits-enfants.
Toujours prêt à aider, à écouter, à aller vers les autres, on ne pouvait que t'aimer.
Tu es venu bien sûr en 2006 pour le centenaire du "Chantier" que tu aimais tant. À partir de là tu as participé régulièrement à la semaine des travailleurs pour rénover et embellir Hermancia. Tu es venu au séjour d'août avec Janine, Pauline et Marie tes petites filles, pour leur faire découvrir ce lieu si cher à ton cœur. Force de la nature tu abattais deux fois plus de travail que les autres. Tu aimais nous raconter des blagues ou évoquer des souvenirs.

Il y a un an, déjà malade, tu avais souhaité passer deux jours mi-août à Hermancia et à ton retour, tu nous avais envoyé une magnifique lettre exprimant tout ton amour pour ce lieu, dont voici un extrait :

"Petit séjour dans la durée mais grand séjour dans l'intensité émotionnelle. Être à Hermancia, si cher à mon cœur, à mon esprit et à mon âme, c'est un des bonheurs de ma vie sans cesse renouvelé à chaque fois. De plus y être en gens de bonne compagnie ne peut que renforcer ce sentiment.
Merci à mes parents de m'avoir envoyé au "Chantier". Ils ne m'ont pas forcé à y retourner, je m'y suis plu tout de suite.
Merci à l'Abbé Poivrel de l'avoir créé, merci à l'Abbé Jean et à Jean Finjan d'avoir pris la relève, de m'avoir accueilli, de m'avoir inculqué certaines valeurs. Merci aux ainés, aux formateurs, aux bénévoles, à tous ceux qui ont œuvré et œuvrent encore pour le "Chantier".
Merci à tous ceux qui organisent ce séjour d'août chaque année ; merci à tous les aoûtiens pour l'accueil qui m'a été réservé. Bises à toutes et à tous ; la Vie est belle !!!"
Le 14 Août 2017, Patrice Lopez de Moussac

Quand nous étions passés te voir il y a quelques semaines, tu as souhaité nous parler de tous tes souvenirs du "Chantier" et d'Hermancia ; de la protection de Notre-Dame d'Hermancia auquel simplement tu te confiais ; et que tu emporterais avec toi le carnet bleu des chants de colo, du CD de ces mêmes chants et d'une photo d'Hermancia ; et malgré ta fatigue, tu as entonné avec nous quelques chants comme la marche du "Chantier", le lac et le cantique suisse. Tu avais fait tout de suite don pour le futur musée d'Hermancia de ta décoration médaille de bronze, et en avant-première tu as regardé quelques photos de ce musée. Sois tranquille, ta médaille sera en bonne place !

Lors de tes obsèques, auprès de ta famille, une assistance très nombreuse d'amis proches de chez toi, de nombreux cheminots et d'amis du Chantier ont porté témoignage de ta personnalité si attachante, à la fois simple, fidèle en amitié, toujours prêt à aider, toujours souriant. Qui mieux que toi personnifiait notre devise "Aimons-nous, Aidons-Nous".

À nous tous de te dire merci Patrice pour cette leçon de courage et d'humilité. Tu as toujours pensé au bonheur et bien être des autres avant le tien, tu as accepté ton sort sans jamais te plaindre, bravo Patrice.

Comme beaucoup au "Chantier", nous sommes fiers et heureux de t'avoir connu et d'avoir été ton ami.
Tu as rejoint la grande famille du "Chantier du ciel".

Brigitte Burlet, Claude Burckbuchler


               
       
       
       

Le Blog