Vous êtes ici : AccueilLe Blog

Bernard Dubois  Version imprimable

par Nos peines, le 05/02/2017

Né en 1941, Bernard est venu au "Chantier" dès l'âge de 7 ans. Le Patro et surtout les colonies de vacances à Hermancia qu'il n'aurait manqué sous aucun prétexte. Et puis bien sur le foot et la gym avec un certain Vulgis.

Dans "Chantier" il y a "chanter" disait l'Abbé. Et bien le vœu de Bernard a été exaucé car un jour un certain Willy Rouchon l'a appelé pour faire partie des Choru's Boys. Ses chansons préférées : "les boites à musique" et l'incontournable "P'tite tête" chantée bien sur lors du centenaire à Hermancia.

Vingt-deux mois de service militaire en Algérie et un retour direct au Patro. Il rencontre une jolie jeune fille au doux prénom de Mireille, ils se fiancent et en avril 1966 célèbrent un beau mariage. De cette union naîtra un garçon Fabrice et une fille Gwladys. Cela ne l'empêche pas de continuer ses activités au "Chantier", son aide précieuse dans les séjours organisés au Château des Ramières, sans oublier les séjours de Pâques à Hermancia avec notre ami Alain Chmeleff. En tant que Chorus Boys il ne pouvait pas éviter la chorale et l'opérette. Grâce à lui des décors somptueux furent présentés. Entre autre la réalisation d'un pont de plus de 7 mètres pour la pièce de théâtre Baroufe à Chiogga de Goldoni à la demande de Colette Poinsenet qui en assurait la mise en scène.

Minutieux jusqu'au bout des ongles, il avait une grande passion pour tout ce qui touchait le bois. Il excellait dans la restauration de meubles anciens mais aussi dans la réplique de meubles miniatures. Son chef d'œuvre, les pièces en bois d'un jeu d'échec qu'il a entièrement sculpté…... pendant des années. D'ailleurs il faut savoir qu'il prenait des cours à l'école Boule pour adulte.

Voilà ce qu'était notre ami Bernard, un peu bourru d'apparence mais avec un cœur Grand comme ça, ce cœur qui l'a lâchement abandonné.

Ah ! J'oubliai, dans son portefeuille il ne se séparait jamais de deux photos ; Une de l'abbé Jean l'Abbé et une de Jean Finjan…

Jean-Claude Mérigot


               
       
       
       

Les dernières annonces

  • Pas d'information
       
       

Le Blog