Vous êtes ici : AccueilLe Blog

Mlle Machecourt et Jean-Claude Baillot  Version imprimable

par NOS PEINES, le 26/10/2013

MADEMOISELLE MACHECOURT
Mademoiselle Machecourt est décédée après un long combat contre la maladie en ce début d'Octobre.
Inspectrice de l'éducation nationale elle avait entendu parler du "Chantier". Habitant avenue Daumesnil, lorsque l'heure de la retraite a sonné, elle était venue proposer ses services pour rejoindre Jean-Louis Gouïn et l'équipe qui s'occupait de l'étude quand nous étions encore Quai de la Rapée. Exigeante mais dévouée, ce furent des années et des années de dévouement, quatre jours par semaine. De plus, elle n'hésitait pas à donner de son temps pour des "cours particuliers" à domicile pour aider tel ou tel qu'elle sentait volontaire mais en difficulté. Peu à peu la maladie l'a retenue chez elle mais elle aimait suivre la vie de la maison par l'intermédiaire du journal. Nous prierons à son intention.

JEAN-CLAUDE BAILLOT
C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris le décès de Jean-Claude Baillot.
Nous avions le même âge et nous nous connaissions depuis la petite enfance… Malgré la distance, nous ne manquions pas de nous téléphoner. Sa dernière visite remonte à une fête des Rois à laquelle il était venu avec son épouse déjà minée par un mal incurable. Malgré les tourments que lui infligeait la vie, il n'oubliait pas de rappeler les souvenirs anciens. Je me souviens encore du coup de fil au cours duquel il m'a fait part de sa grande tristesse lors du décès de Jean-Pierre Provendier qui fut un de ses meilleurs amis…
Malgré les tortures qui ont marqué sa vie il n'oubliait pas l'amitié. Nous non plus nous ne t'oublierons pas. Sois enfin en paix, tu l'as mérité !
Ton ami, Bernard Fiquet


               
       
       
       

Le Blog