Vous êtes ici : AccueilLe Blog

René POULY  Version imprimable

par NOS PEINES, le 17/05/2013

René  POULY

René nous a quittés le 22 Avril à l'âge de 87 ans, dans sa maison de Boubiers qu'il ne voulait pas quitter.

Quelque part son vœu est exaucé. Voilà bien des années que malade et très diminué il nous disait à tous qui venions le voir combien il était bien chez lui où tous ses souvenirs le rapprochaient d'Andrée et de sa fille Sylvie. Il repose maintenant à leurs côtés dans ce petit village du Vexin français ou son grand-père, je crois, était instituteur.

Mais comment rendre hommage à René sans parler du « Chantier » qui le vit arriver tout jeune (nos archivistes n'ont pu retrouver l'année exacte) mais Il était de la classe d'André Fontaine, Pierre Poinsenet, tous nés en 1925 et ce contingent eut la chance ou la malchance de ne pas être appelé au service militaire. René était un sportif assidu, pratiquant football, athlétisme et gymnastique. Il était doté d'une force naturelle qui faisait régner sur les terrains de sport ou dans la grande prairie d'Hermancia lors des balles militaires, une appréhension bien compréhensible. Il devint ensuite dirigeant de la 1ère minime pendant de nombreuses années, époque où à la FSCF nos équipes premières gagnaient pratiquement tous les championnats.

C'est bien sûr au « Chantier » qu'il rencontra sa future épouse Andrée et devint en 1954 le troisième gendre de notre regretté Président Robert Mouquet. Avec elle, il se lança alors dans une carrière lyrique, et pendant plus de trente ans joua toutes les opérettes du répertoire. Pour ceux qui ont connu toutes ces années, on ne peut oublier sa belle et puissante voix de basse surtout quand il interprétait…..le sabre de son père. Le côté artistique était amateur mais réel ; n'a-t-il pas fabriqué une maquette d'Hermancia en plâtre et participé à la construction de nombreux décors, tant d'opérettes que de pièces de théâtre, dans lesquelles jouait Andrée. Dans ces années-là il n'était pas rare que chaque acte ait son décor, je vous laisse imaginer les heures passées certes dans la bonne ambiance mais ô combien prenantes.

René et Andrée ont eu 5 filles. Sylvie nous a quittés il y a maintenant deux ans, quelques semaines avant Andrée. Toutes les amitiés du Chantier se reportent maintenant sur Marie-Laure, Claudine, Corinne et Virginie mais le souvenir d'Andrée et de René restera pour toujours dans nos mémoires et dans nos cœurs.


               
       
       
       

Le Blog