Vous êtes ici : AccueilL'AssociationL'édito

De l'importance de la messe  Version imprimable

le 21/09/2019


À l'occasion de la rentrée comment ne pas insister sur l'importance de la participation de tous, anciens de l'œuvre, parents, responsables, jeunes et moins jeunes, à notre messe du dimanche matin.

Précisons que la participation à la messe n'est pas un moyen de nous mettre Dieu dans la poche en obéissant à un de ses commandements. Dieu ne cherche pas à être honoré, ces réactions trop humaines ne sont pas dignes de lui. De même, en allant à la messe, les chrétiens ne se protègent pas d'une punition d'un Dieu qui serait fâché que nous ne participions pas à cette célébration. Nous n'allons pas à la messe non plus pour gagner notre paradis ou pour éviter l'enfer. Ce jeu de marchandage donnerait une bien triste image de notre relation à Dieu !

Alors pourquoi dit-on que la participation à l'Eucharistie est une obligation ? En fait il ne faut sans doute pas entendre obligation au sens strict du terme. C'est plutôt une invitation à prendre conscience de l'importance pour le chrétien de revenir à la source de ce qui fonde sa vie. Tout comme se nourrir est une obligation, parce que c'est vital et que le manque de nourriture se ressent douloureusement dans son corps, nous devons nourrir notre relation à Dieu, même si le manque n'est généralement pas douloureux. Il nous faut nous donner les moyens de revenir à l'essentiel de notre vie pour ne pas passer à côté de ce qui peut donner du sens à nos existences.

Nous n'allons pas à la messe pour faire plaisir à Dieu mais c'est Dieu qui nous offre la messe pour notre bien. Et cela change tout. On pourrait en dire autant de la prière. Ce n'est pas un but en soi, c'est un moyen que Dieu nous donne pour nous aider à découvrir sa présence dans nos vies et nos relations avec les autres.

Si le chrétien va à la messe c'est donc pour entrer en relation avec Dieu, pour vivre un temps particulier, dans un lieu particulier, en Église avec d'autres chrétiens, avec des attitudes particulières, avec toutes les dimensions de son humanité ; parce que nous avons besoin que les choses importantes de notre vie passent par le corps. 

Dans la célébration de la messe se trouve résumée et accomplie la vie du chrétien : une personne qui se reconnaît créature, qui découvre qu'elle est en relation avec Dieu, que cette relation à ce qui la dépasse l'invite à se dépasser elle-même et que le résultat de tout cela se vit dans une existence quotidienne avec les autres.

Et nous sommes invités ensuite à prolonger ce processus. Dans notre vie concrète, dans nos relations avec les autres, nous avons à mettre en œuvre ce que nous avons compris du sens de notre vie : à la fin de la messe nous sommes envoyés dans le monde pour vivre avec les autres. Dieu se donne à nous 
pour que nous sachions nous donner aux autres, pour que nous soyons des êtres de relation. Dieu nous donne la preuve suprême de son amour pour que l'amour soit l'essentiel de notre existence.

Emmanuel Marfoglia, Président du "Chantier"
Jean-Jacques Verniest, chargé de mission


       

0 commentaire

Nom :
Texte du commentaire :
Recopiez ces lettres :
(Sécurité anti-spam)