Vous êtes ici : AccueilArtistiqueOrchestre Symphonique

Concert à Saint-Eloi  Version imprimable

le 12/05/2019

Concert à Saint-Eloi


Sous l'impulsion de son nouveau chef, Enrique Francisco Segura, et grâce à l'accueil toujours bienveillant de notre paroisse, l'Orchestre du "Chantier" était en concert ce Dimanche 12 Mai après-midi en l'église Saint-Eloi.

Enrique Francico Segura a fait ses études musicales de piano et de direction d'orchestre à Mendoza puis Buenos Aires en Argentine avant de se perfectionner en direction d'orchestre à la Schola Cantorum de Paris et en direction de chœur au Conservatoire régional de Créteil.

Après avoir été chef assistant de l'Orchestre Académique du Théâtre argentin puis dirigé l'Opal Sinfonietta à Boulogne-sur-Mer il prend la direction de notre orchestre en Octobre 2018 en remplacement de Nicolas Janssens appelé à d'autres responsabilités.

Au programme de cet après-midi la Petite Symphonie de Charles Gounod qui est en fait un nonette (9 musiciens) écrit pour instruments à vents en 1885 et publié seulement dix-neuf ans plus tard.

La Symphonie XI de Chevalier Saint-Georges (1747-1799) qui débuta sa carrière de chef d'orchestre avec la direction du "Concert des Amateurs", l'un des orchestres les plus prestigieux de l'époque. La symphonie notée opus XI n°2 en ré majeur est connue comme ouverture de l'opéra "l'Amant Anonyme", comédie avec ballets, parue en 1780.

West Side Story de Léonard Bernstein (extraits). Inspirée de la tragédie de Roméo et Juliette et transposée dans le Manhattan des années 50, cette comédie musicale connaîtra un succès mondial dès son adaptation cinématographique. Cet arrangement de Jan van der Goot met en lumière les quatre thèmes principaux de la bande son. 

Oblivion d'Astor Piazzola(1921-1992). Oblivion est un terme anglais signifiant "oubli". Ce tango a été composé en 1984 pour le film "Henri IV" du réalisateur italien Marco Bellocchio.

Sonate pour 2 violons de Jean-Marie Leclair (1697-1764). Violoniste émérite, tout d'abord maître de ballets à Lyon, sa ville natale, il entre à la Musique du roi Louis XV en 1734.

Ce fut un beau concert apprécié des spectateurs venus en nombre. Merci au chef, merci aux solistes, merci aux musiciens de leur fidélité et leur implication et merci aux ouvriers de l'ombre qui assurent l'intendance de ces prestations.

Voir toutes les photos

       

0 commentaire

Nom :
Texte du commentaire :
Recopiez ces lettres :
(Sécurité anti-spam)