Vous êtes ici : AccueilL'Association

Semaine des travailleurs à Hermancia  Version imprimable

le 29/04/2018

Semaine des travailleurs à Hermancia


Depuis plus de 20 ans maintenant, cette semaine est devenue une institution. Certains d’entre nous y sont fidèles depuis l’origine, d’autres, plus jeunes, sont venus grossir les rangs. Les années commencent à peser sur le physique, mais ce séjour passé dans une ambiance de franche amitié vous fait oublier les courbatures.

Dimanche 29 Avril, il fait un temps beau et chaud et nous déjeunons sur la terrasse à l’ombre des parasols. Sitôt le déjeuner terminé, François nous informe des tâches à effectuer cette année, et chacun se dirige vers son lieu de prédilection.
Pour faciliter la narration, je vous décompose les pôles d’activités.

LE PONTON - Il nécessite chaque année une couche d’antirouille sur les éléments en fer et deux couches de lasure sur les éléments en bois. Coût : 2 jours ½ à deux.

LES BANCS VERTS - Travail répétitif chaque année. Gratter l’ancienne peinture et déposer 2 couches de cette couleur qui n’appartient qu’à nous. Il doit en rester des tines de 25 kg en stock. Coût : 2 jours à trois.

PLOMBERIE - Dans les chambres du bâtiment Rabourdin, nombre de robinets de lavabo laissaient couler un mince filet d’eau. Donc appel à un spécialiste méticuleux, Michel en l’occurrence, donc démontage, détartrage, remontage, et enfin des robinets qui fonctionnent. Coût 1 jour ½ tout seul.

JETEE - Celle-ci laissant pousser les graminées, un arrachage systématique est engagé. La méticulosité de Michel fera merveille. Coût 1 jour tout seul.

INFIRMERIE - Christophe prépare la colonie, et fait l’inventaire des pommades, pansements, médocs et divers.

VAISSELLE - Afin de préparer la colonie, Michelle repasse tous les bols, assiettes, verres, à la machine, pour un nettoyage approfondi avec un produit « miracle ». Et ça brille.

Nous arrivons aux deux gros chantiers qui vont demander l’ensemble des participants :

BALCON DU CHALET (CHAMBRE DE MONSIEUR L’ABBE)

Ce chantier important a demandé l’apport d’un échafaudage, du matériel de ponçage, de l’abrasif, des masques de protection, 25 kg de peinture chocolat, petits rouleaux de peintre. Commencé le 

Dimanche après-midi, ce chantier sera terminé le Vendredi midi, jour de notre départ. Sur le balcon, sous le balcon, à l’échelle pour peindre les poteaux, nous ne pensions pas pouvoir terminer. Il est vrai qu’à partir du Lundi le temps se couvrait, mais pas de pluie, par contre un froid de canard, mais bien couverts, nous avons fait face. Nous avons même profité d’une petite avance pour donner un coup de pinceau aux volets de l’infirmerie.

GRAVIERS DES ALLEES

A notre arrivée, nous avions été surpris de voir un gros tas de graviers disposé principalement au rond-point. Quelle surprise !!! François nous informe que cela ne représente qu’une partie, le reste devant être livré dans la semaine. Il y a 21 m3 soit 21 tonnes à répartir au total. Impressionnant, mais réalisable. Pourquoi pas !

La technique est simple, François et son tracteur équipé du godet arrière récupère le gravier en entrant franchement dans le tas et va disposer des petits tas tout au long des allées à équiper. Equipés de pelles et râteaux, il suffit de répartir une épaisseur constante. Au détour d’une pause, voyant les participants au repos, le manche sous le menton, je me suis surpris à chantonner « Feuilles, râteaux, c’est le chant des municipaux, feuilles, râteaux, c’est bientôt l’heure de l’apéro ». Bien mérité d’ailleurs.
Avec le froid extérieur, l’intérieur s’est vite réchauffé.

Voici donc le compte rendu de cette semaine.

Est-il besoin de vous remercier, le don de soi fait partie de notre éducation "Chantier".
Un regret, non, mais il nous faut inciter de jeunes retraités à nous rejoindre.
Des moments forts, oui, nos repas préparés avec professionnalisme par Dominique, et les souvenirs qui fusent tout au long de ceux-ci, avec force détails et plaisanteries. Une ombre au tableau, l’absence de Patrice Lopez, dit l’Indien, qui pensait pouvoir passer une journée avec nous. Frappé par un mal qui ne pardonne pas, il souhaitait dire adieu à Notre Dame d’Hermancia. La Faculté ne lui a pas autorisé cette sortie. Ayons une pensée pour lui.

Ont partagé ce séjour en toute amitié : Gérard Bergonzi, Jacques Berlin et Marie-Laure, Albert Boucheron et Louise-Marie, Jacky et Brigitte Burlet, Serge Couderchet qui a dû nous quitter le 1er Mai suite à une intervention chirurgicale d’urgence, José Cormier et Denyse, Michelle Huré, Christophe Laffineur, Didier Leick et Isabelle, Michel Leroy, Jean-Louis Simonetti, par la pensée Lionel Rouchon retenu à Paris par une fracture de fatigue.
Et Chadi Aoun, Julia et Marianna venues partager notre déjeuner du 1er Mai, François Morand notre directeur de travaux, Dominique Faive notre chef cuisinier.

En espérant tous vous retrouver l’année prochaine.

Alain Chmeleff

Voir toutes les photos

       

0 commentaire

Nom :
Texte du commentaire :
Recopiez ces lettres :
(Sécurité anti-spam)