Vous êtes ici : AccueilActivités SportivesTennis

Coupe Chapignac  Version imprimable

le 15/04/2018


À tous les acteurs de ce dimanche, des rencontres précédentes et à tous les fidèles de l’UAC… résultat de la journée du 
15 avril et petit résumé théâtralisé de la rencontre du dimanche 6 mai.

L’intrigue : Championnat de Paris 4ème division messieurs, journées 1 et 2

La 1ère journée (le 15 avril 2018) s’est soldée par une courte défaite 3/2 contre le DJTP, les braves de la rencontre étaient Thierry, 
Hicham, François et Stéphane.

Stéphane gagna sont match contre un 30, Hicham gagna sont premier set contre un 30/2 mais perdit la rencontre. Bravo à lui pour ce premier set, c’est très encourageant !
Quant à François et Thierry, ils perdirent contre de solides adversaires. J’aimerais vous en dire plus mais je n’étais pas présent le jour de la rencontre…
  
2ème journée (le 6 mai 2018) Salésienne/UAC 

Les artistes : Cédric (alias Tony), François, Quentin et Luc.

Entre en scène le brigadier et ses 3 coups… Que le spectacle commence !
Sous un ciel de Zinc baigné d’une pluie d’or et de lumière (malgré le sourire écarlate d’Hélios, le théâtre était couvert), nous déclamâmes vaillamment (pas tous hélas !) notre tennis mais perdîmes, Ô combien lourdement, 1/4 !
 
Tony (alias Cédric) effectua une prestation de qualité. Ce fut un bref monologue sobre et efficace, pour une victoire facile 6/2 – 6/3 contre un solide 30/1!

Puis le rideau se leva sur François Flohic, acteur talentueux mais exigeant ! Il fut hélas confronté à 3 adversaires de taille, un très bon 30/1, une scène peu propice au jeu (jeu de lumière aveuglante – où était l’éclairagiste !!!) 
et pas mal de frustration. Ainsi le 1er acte se solda par un sévère 6/1 ! Cependant, comme tout interprète qui se respecte, François se reprit pour un 2ème acte perdu de très peu 7/5. Il y eut parfois de la fulgurance dans son jeu !

Quant à Quentin, notre jeune premier, ce fut sa première sous les feux de la rampe. Il livra une belle réplique sans trembler, pour une défaite 6/1 – 6/1. Une tirade pleine de panache pour une Première, bravo à lui !

Je ne m’étendrai pas sur la prestation de votre Fidèle, car mon jeu tint plus de la farce que de la tragédie ! Toujours blessé, sans jambes et servant à la cuillère, ma prestation fut une ode au comique de geste. Au bout d’une laborieuse prestation perdue 6/1 – 6/0, je sortis presque sous les huées du public ! Heureusement que ma performance se jouait à huis-clos !
 
Malgré quelques morceaux de bravoure dans l’acte final, nous perdîmes également le double (Tony et votre serviteur) 6/4 - 6/3.  
C’est ainsi que le rideau tomba sur la Cour et le jardin…
 
Merci à tous, joueurs, spectateurs, lecteurs et beaucoup davantage…

Semper fidelis,

Luc


       

0 commentaire

Nom :
Texte du commentaire :
Recopiez ces lettres :
(Sécurité anti-spam)